Sélectionner une page

Comment se débarrasser de l’égo?

L’égo est la partie centrale de la personnalité de nous tous! Il est là pour trouver un équilibre entre les forces enfouies. C’est le fameux « Moi je » qui nous pousse parfois à avoir des attitudes déplacés, agressives, ou inattendues.

Pour faire simple, l’égo est la représentation consciente que l’on a de soi-même. On le mobilise à chaque fois que l’on se compare aux autres, que l’on argumente pour prouver que l’on a raison, que l’on veut montrer notre supériorité à l’autre… ou que l’on a plus de connaissances.

Mais pourquoi les personnes souhaitent s’en débarrasser ? 

Pourquoi vouloir se debarasser de quelque chose qui est enfouit en nous, qui fait parti de nous?

Parce qu’il pousse à sentir supérieur aux autres. Souvent, les gens qui sont dans une démarche de développement personnel mettent tout en place pour faire taire leur égo, qui peut être un booster, comme un frein. Alors, comment faire pour y arriver ? 

Pour vous aider, nous allons partager avec vous les meilleures méthodes à adopter pour ne plus souffrir de votre égo. Allons-y ! 

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, nous devons tout d’abord citer les quatre différents niveaux de conscience : 

  • Physique ;
  • Mentale ;
  • Emotionnelle ;
  • Spirituelle ;

L’égo est la partie qui se rattache à notre mental. 

C’est la petite voix intérieure qui nous freine et nous limite. D’ailleurs, l’égo est construit par rapport à notre conditionnement et éducation. Ainsi, il détermine notre façon de penser et de percevoir l’environnement qui nous entoure. 

Fort heureusement qu’il existe des méthodes simples à suivre pour dire au revoir à cette partie de nous qui essaye de prendre le dessus. 

Notre égo souffre et a peur 

L’être humain possède un pouvoir exceptionnel. Mais, quand il écoute son égo, il se rend compte :

  • Qu’il lui manque toujours quelque chose ;
  • Incapable de faire ce qu’il veut ;
  • Qu’il a mal, qu’il est fatigué, triste, déprimé, etc. 

Si tel est votre cas, sachez qu’il temps de prendre votre vie en main et laisser de coté les idées qui ne peuvent que vous freiner. 

Si vous remarquez que cette voix intérieure essaye de vous freiner et de vous limiter, vous guide à critiquer et à juger les autres, à vouloir quelque chose d’extérieur… ou à ne rien faire, sachez que vous avez affaire à votre égo.

Comment faire pour se libérer de cet égo et vivre une vie harmonieuse ?

C’est simple ! Nous vous conseillons de prendre le recul nécessaire par rapport à vos souffrances et idées négatives. 

Pour cela, il faut mener un travail de fond pour transformer votre système de pensée. 

C’est un vrai travail à mettre en place pour libérer toutes les émotions négatives, telles que la colère, la peur, la jalousie, la haine, etc. 

En gros, il faut tout mettre en place pour se libérer de cette obsession handicapante qui constitue un vrai obstacle sur le chemin de la liberté. L’égo peut vraiment représenter un frein à l’épanouissement. 

D’après une fameuse citation, « le travail sur l’égo va être une des premières épreuves capitales de la traversée… ». 

Se désidentifier de ses pensées

De nos jours, un grand nombre de personnes font l’erreur de s’attacher à leurs pensées et aux idées qu’elles ont en leur tête. 

Toutefois, ces idées et pensées n’ont rien à avoir avec leur vraie personnalité et ne leur définissent pas. 

Nous pouvons les comparer à des stations de radio émises autour d’eux mais qui ne leur appartiennent pas.

La seule station radio qui leur appartient, c’est celle sur laquelle ils décident de se connecter. 

Nos pensées fonctionnement de la même façon : l’être humain est submergé régulièrement par une vague d’idées, mais celles-ci ne définissent vraiment pas son identité.

 En d’autres termes, les pensées qui nous submergent ne nous appartiennent pas. 

Si vous pensez que cela vous arrive, sachez qu’il ne faut pas les écouter, les nourrir ou leur accorder de l’importance. Vous devez tout simplement les négliger.

 Se désidentifier des pensées, c’est le premier chemin à parcourir pour vous débarrasser de votre égo.  

Pour cela, il est important d’être capable de prendre la bonne décision pour choisir les pensées qu’il faut garder en votre tête et leur porter attention pour les développer davantage. 

Les personnes qui préfèrent se concentrer sur les idées qui viennent de leur égo (la comparaison, l’exagération de soi, la minimisation, etc.) ne font que grossir ces pensées et celles-ci restent encore plus présentes dans leur esprit.

Pour vous libérer de l’égo, vous devez comprendre que vos pensées ne sont qu’une toute petite partie de votre identité et qu’elles ne déterminent pas la personne qui vous êtes.

Prendre cette décision, c’est la garantie de vivre au calme et en apaisement. 

Alors, la première méthode à adopter pour dire au revoir à l’égo, c’est d’accepter qu’il fait partie intégrante de votre intérieur. 

Après, il faut le reconnaitre, puis être capable de détecter le moment où il prend le dessus.  

Il ne faut, en aucun cas, lutter contre votre égo, le repousser ou chasser les idées qu’il amène avec lui. 

Au contraire, vous devez accepter sa présence et savoir qu’il peut, parfois, tenter de prendre le dessus.

 En d’autres termes, vous devez admettre qu’il n’est qu’une partie petite de vous et qu’il ne peut pas définir la personne que vous êtes. 

Prendre conscience que l’égo a une intention positive 

Parfois, l’égo essaye tout simplement de nous protéger. 

Son intention est donc positive. 

Quand l’égo prend le dessus, essaye de prouver que nous avons raison, que nous nous sentons supérieur… c’est parce qu’il veut nous protéger.

 En d’autres termes, cette partie de nous essaye de créer l’identité que nous avons mise en place. Contrairement aux idées reçues, il n’est pas là pour écraser les autres, mais tout simplement pour prouver votre existence. 

Pour créer notre identité, l’égo est une partie que l’on ne peut pas négliger. Ainsi, il est inutile de nous en débarrasser totalement. Sans doute, vous avez déjà eu la chance d’accomplir des projets uniquement par égo. Dans certains cas, il peut être très utile. 

Nous pouvons par exemple parler d’une performance sportive, d’accomplir une mission qui vous faisait peur ou qui était en dehors de votre zone de confort. 

Dans ce cas, c’est certainement votre égo qui vous a poussé à réaliser ce projet. Cette voix était là pour vous murmurer que vous étiez capable et que vous aviez toutes les compétences pour y arriver. 

Parfois, il est préférable d’accepter votre égo car cela peut vous aider à vous dépasser. 

Dans ce cas, cette voix intérieur nous aide à avoir (ou reprendre) confiance en nous, à inspirer notre entourage et à les motiver à atteindre leurs objectifs escomptés. 

En somme, nous pouvons dire que l’égo a une intention positive.

comment se débarrasser de l'ego

 Toutefois, cette petite voix a une façon de s’exprimer qui n’est pas toujours la plus adaptée.

En ce sens, nous pouvons comparer l’égo à un chef d’entreprise : le patron met tout en place pour que tout passe bien, que la société tourne et qu’elle dépasse toujours ses concurrents. 

Pour faire simple, vous devez accepter cette voix qui murmure en votre intérieur. 

Elle est là pour vous aider et protéger. Comme le précise Cristophe André, le co-auteur du livre « Trois amis en quête de sagesse », « l’égo est un mal nécessaire, comme un véhicule de location. Nous avons besoin de lui pour traverser la vie, comme un moyen de locomotion ». 

Oubliez votre égo ! 

Pour vous libérer de votre égo, ne le regardez plus ! 

Apporter de l’attention à votre égo le fait grandir. 

Pour y arriver, tournez-vous vers un cheminement spirituel pour faire émerger votre être essentiel. 

L’ego est comme une petite voix intérieure:

  • Plus vous lui dites de se taire, plus elle sera petite
  • Au plus vous l’écoutez, au plus elle grandit

Soyez d’avantage présent et développez votre conscience sans vous soucier de votre égo, il va diminuer, se dégonfler et s’atrophier. 

Par ailleurs, il est important d’abandonner la notion de concurrence. 

En pratiquant le lâcher prise, vous accordez plus de valeur à votre entourage et déclenchez une spirale affective positive.

Arrêtez de vous comparer !!

En ce sens, l’égo ne permet pas de vivre le moment présent. Il pourrait être un moteur d’incapacité pour l’individu en le poussant à refuser l’autocritique et à vivre dans un monde imaginaire.

 Ainsi, cette voix intérieure aura une grande place en nous-mêmes et nous interdira d’évoluer en tirant profit de nos erreurs. 

Ainsi, un comportement paranoïde peut apparaitre. 

En d’autres termes, la personne ne reconnait ni ses torts envers soi-même, ni ceux qu’il inflige aux autres. Résultat : le repli sur soi-même.

Pour éviter cela, il est conseillé de prendre conscience de notre propre personnalité. Ainsi, l’égo ne peut qu’accepter ce que nous sommes. 

Alors, nous abandons la notion de concurrence et renforçons notre capacité à nous aimer et à aimer notre entourage. 

Dans ce cas, l’égo se met au service de notre épanouissement, à tous les âges de notre vie. 

Faire de la méditation 

La méditation est une pratique vivement conseillée par les spécialistes aux personnes souhaitant se libérer de l’égo. 

Durant les premières minutes d’une séance de méditation, les gens trouvent beaucoup de difficultés à faire taire la petite voix intérieure qui dialogue en permanence avec eux-mêmes. 

C’est la voix de l’égo qui vous parle. 

Habituellement, nous ne la remarquons pas. 

Pourtant, c’est elle qui nous dicte nos actes, ce que nous devons penser, et nous fixe même des objectifs à atteindre, nous souffle ce qui est bon ou mauvais, etc. 

En gros, cette voix porte un jugement sur tout, et surtout sur notre personnalité…

En faisant une séance de méditation, nous ramenons le silence intérieur en nous et empêchons la voix de l’égo de nous parler. 

Nous oublions nos pensées, désirs et craintes et vivons la réalité d’ici et maintenant. 

La méditation nous aide à vivre l’instant présent. 

Ainsi, nous n’aurons pas de temps pour comparer ce que nous sommes en train de vivre avec nos souvenirs ou nos prévisions, avec ce que fait nos amis, collègues ou voisins.

 Nous n’aurons même pas le temps de nous juger, d’évaluer ce qui est mauvais ou bon, profitable ou inutile, beau ou laid, etc. 

Méditer, c’est faire le vide et tout oublier, pour au moins un instant. Cette pratique nous aide également à prendre conscience de la façon dont nos idées naissent et meurent en un clin d’œil, quand nous ne cherchons pas à les garder. 

Pendant une séance de méditation, il ne fait s’accrocher aux pensées qui nous tournent en tête. Laissez-les passer sans les saisir. 

Ainsi, nous réaliserons que nous ne sommes pas l’idée que nous nous faisons de nous-mêmes. 

Nous sommes tout simplement la personne qui créée cette idée. Et nous sommes donc capables de la faire taire. 

Pour rappel, la méditation ne détruit pas votre égo, mais il le fait taire et l’empêche d’agir. 

Cette pratique nous fait prendre conscience que l’égo n’a rien à voir avec ce que nous sommes. 

Elle nous aide aussi à comprendre que c’est nous qui le produisons, et que nous avons toutes les capacités pour nous y libérer. 

Pour finir, je note qu’il est indispensable de comprendre que l’égo fait partie de nous et que l’on doit l’accepter. 

En étant conscient de cela, nous pouvons identifier quand l’ego va nous aider, et quand il va nous freiner. Et ainsi décider de l’écouter ou pas.

Il est aussi important d’identifier tous les messages qui proviennent de cette partie de notre identité et nous en débarrasser. 

Et pour finir, il est fortement conseillé de pratiquer une discipline qui vous aide à évacuer vos pensées limitantes, telles que la méditation ou la contemplation. 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à pousser les portes d’un coaching personnalisé qui saura vous orienter vers le bon chemin.

Ton Ebook Offert !

Ton Ebook Offert !

Bravo, vérifie tes mails et régale toi :-)